LA PROGRAMMATION

VILLAGE CITOYEN

8 & 9 juillet - Dès 12h00

Accès libre

ESPACE CONFÉRENCE

THÉÂTRE FORUM / CONFÉRENCES DÉBAT / SPECTACLE

• 13h – THÉATRE FORUM

Compagnie Les ArtScène.

Ouvert à tous.

Venez vous mettre dans l’ambiance dès le début d’après-midi grâce à la troupe des ArtScène, qui investira la scène du Crussol Festival pour proposer un Théâtre Forum. Qu’est-ce donc ? Du théâtre participatif, où les spectateurs dirigent le spectacle, en proposant des thèmes sur lesquels ces talentueux comédiens improviseront des shows humoristiques et touchants.


• 14h – CONFÉRENCE

 SAMEDI 8 JUILLET :
Et si on s’entrainait à être moins violent : la paix s’apprend dès le plus jeune âge.

L’école est un lieu où se construisent les citoyens de demain. On y apprend beaucoup de connaissances, mais aussi et surtout on y apprend au contact des autres un savoir-être. Ecouter, respecter, s’exprimer…sont autant de choses qu’on apprend tout au long de sa vie, et que chacun gagne à apprendre le plus tôt possible. Car des enfants respectés deviendront des adultes épanouis, qui contribueront à un monde en paix.

INTERVENANTS :

Catherine Schmider est sophrologue et formatrice en relations humaines depuis plus de 20 ans. Elle a eu de nombreuses expériences dans le milieu éducatif en tant qu’enseignante, responsable de formation de formateurs, animatrice…Formatrice en Communication NonViolente, elle est également cofondatrice et coordinatrice de l’association Déclic – CNV & éducation.

 

François Cribier, qui fait partie de l’association Déclic – CNV & éducation, est médiateur social. Il fera profiter de son expérience de la médiation et des cercles restauratifs en milieu scolaire.

Pour en savoir plus, lisez l’interview de François Cribier par Boris Aubligine

 

Isabelle Peloux est professeur des écoles, formatrice à la relation entre l’enseignant et l’enseigné, accompagnatrice de groupes de parole de parents. Elle est la fondatrice de l’école élémentaire du Colibri, dans la Drôme, au cœur de la ferme agroécologique des Amanins (Drôme).

Pour en savoir plus, lisez l’interview d’Isabelle Peloux par Boris Aubligine.

 

ANIMATEUR :

S’il y a bien un mot pour désigner Boris Aubligine, créateur d’Etika Mondo – « l’accoucheur de rêves pour un monde meilleur » – c’est la cohérence. Entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. Entre les initiatives qu’il promeut et la vie qu’il mène. Papa impliqué, entrepreneur engagé, idéaliste pragmatique et coach émérite, il navigue entre les Cévennes, où il vit avec sa femme et ses cinq enfants, Montpellier, où il anime le programme Mon Projet Maintenant et Paris, où il prend notamment part au mouvement les 100Barbares qui regroupe des entrepreneurs du numérique.

DIMANCHE 9 JUILLET :
Le numérique dans l’éducation : opportunité ou danger ?

Ouvert à tous.

La révolution numérique a bouleversé notre manière de percevoir le monde, de collecter des informations, de communiquer…bref, de vivre. Le numérique est indéniablement au cœur de notre quotidien. C’est pourquoi certains disent que c’est un enjeu majeur d’apprendre dès le plus jeune âge à maîtriser ces nouveaux outils. Le numérique devient alors une formidable opportunité d’apprentissage. Pour d’autres, son utilisation peut présenter des dangers, par exemple vis-à-vis de la capacité de concentration ou bien la fiabilité des informations reçues.

INTERVENANTS :

Professeur de physique chimie au lycée, Nicolas Vossier enseigne sa matière de manière « inversée ». Passionné de pédagogie Freinet, il a toujours trouvé dommage qu’il soit impossible d’appliquer cette méthode au lycée. Il a donc trouvé dans la méthode de classe inversée un levier sur lequel jouer pour dégager du temps, permettant alors de mettre en œuvre la pédagogie qui lui est chère.

 

François Ledoux est directeur du Printemps de l’Education, mouvement citoyen qui fédère tous les acteurs du renouveau éducatif. Sa curiosité envers l’éducation l’a conduit à travailler dans des entreprises notamment en tant que Manager Responsabilité Sociétale de l’Entreprise ; au Ministère de l’éducation nationale où il a été instituteur et responsable de projets numériques ; à la Cité des Sciences il a participé aux débuts de l’usage pédagogique de la visio-conférence.

Convaincus qu’une présence éducative sur internet est nécessaire pour conseiller les jeunes, les Promeneurs du net sont inspirés d’une initiative suédoise, et ont vu le jour en France en 2012. Animateur, éducateur, professionnel exerçant en centre social, en foyer de jeunes travailleurs ou en maison des jeunes, le Promeneur entre en contact et crée des liens avec les jeunes sur les réseaux sociaux. Son but n’est jamais la surveillance, mais bien l’accompagnement des jeunes et la recherche de réponses à leurs interrogations. En dialoguant avec chacun, le Promeneur renforce le lien social et cultive un esprit critique face à l’information et à l’image.

ANIMATEUR :

S’il y a bien un mot pour désigner Boris Aubligine, créateur d’Etika Mondo – « l’accoucheur de rêves pour un monde meilleur » – c’est la cohérence. Entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. Entre les initiatives qu’il promeut et la vie qu’il mène. Papa impliqué, entrepreneur engagé, idéaliste pragmatique et coach émérite, il navigue entre les Cévennes, où il vit avec sa femme et ses cinq enfants, Montpellier, où il anime le programme Mon Projet Maintenant et Paris, où il prend notamment part au mouvement les 100Barbares qui regroupe des entrepreneurs du numérique.


• 16h – THÉÂTRE

Des Semences et des Hommes

De Fabien Rodhain – Pièce de théâtre suivie d’une discussion avec l’auteur.

Aussi éloignées géographiquement (Paris 16è et Chhattisgarh, Inde) que culturellement, deux femmes dialoguent par lettres interposées, avec pour toile de fond la mainmise d’une entreprise semencière sur le coton indien, la vie de ses agriculteurs et la menace qu’elle fait peser sur le Vivant dans son ensemble.

Au-delà des faits, aujourd’hui connus et reconnus, la valse des correspondances de ces deux femmes sensibles entraîne le spectateur dans un tourbillon d’émotions, qui interpellent sa conscience. Le drame est bien là, mais la force toute féminine de l’échange génère des pistes de solutions. Elles peuvent alors se mettre en action. Nous aussi.

Fabien Rodhain  est un écrivain engagé pour la transition écologique et humaine. Il pense l’art comme un formidable moteur de changement de la société. Outre cette pièce de théâtre, il est aussi l’auteur de romans, et dernièrement de la saga de BD Les Seigneurs de la Terre.

Metteur en scène du spectacle, Michèle Couty interprète le rôle de Rose.

Issue du Conservatoire National d’Art Dramatique de Lyon, où elle a obtenu trois prix de tragédie et de comédie, Michèle Couty a travaillé sous la direction de nombreux metteurs en scène prestigieux, et joué de grands textes classiques. Elle a également interprété plusieurs rôles pour le cinéma, la télévision et la radio.
En 2014, elle se lance dans la mise en scène et l’interprétation de « Des Semences et des hommes », de Fabien Rodhain.

Nanou (Carmen Rodhain – de Wasseige) incarne l’Indienne Avanindra.
A 15 ans, Elle prend ses premiers cours d’art dramatique auprès de Rose Nollevaux, au Théâtre Royal de Namur.
Dans son interprétation du texte « Des semences et des hommes », se rejoignent son amour du théâtre et ses convictions pour la protection de la Terre et l’humanisme.
Elle est co-auteur du roman à clés « Autopsie d’une manipulation ».

La pièce sera suivie d’une conférence de Fabien Rodhain, qui évoquera l’importance de l’engagement artistique pour la transition écologique et humaine.

Une petite mise en bouche :